Swisshorse auf Facebook Swisshorse auf Instagram

Manifestations

Assemblée ordinaire des membres FECH 2016

Assemblée ordinaire

Travailler ensemble pour l'avenir de la Fédération

Travailler ensemble pour l'avenir de la Fédération

 

C’est dans une ambiance générale positive qu’a eu lieu l’assemblée ordinaire des membres de la FECH le 24 mars 2016 à Wangen an der Aare. La volonté d’aborder l’avenir par une coopération constructive était palpable. L’émotion était pourtant forte à l’annonce du décès inattendu, dans la nuit précédant l’assemblée, de Michel Werly, éleveur très engagé envers la fédération.

 

L’ouverture de l’assemblée des membres a suscité une profonde émotion. Après les vœux de bienvenue, le président Michel Dahn, visiblement très ému, annonçait le décès de Michel Werly la nuit passée. L’Assemblée a fait une minute de silence en hommage à l’éleveur incroyablement engagé qu’était Michel Werly, homme fort de l’élevage de chevaux de sport CH qui nous nous a quitté bien trop tôt. Membre du comité durant de nombreuses années, président du CO du Swiss Breed Classic, organisateur des présélections des championnats du monde des jeunes chevaux à Lanaken et chef de délégation, speaker aux finales, intermédiaire entre le monde de l’élevage et du sport, par exemple au CHI Genève, etc., Michel Werly mettait toute son énergie, son enthousiasme contagieux et son tempérament dans tout ce qu’il faisait.

 

Bilan extrêmement positif

Le président Michel Dahn a commencé son rapport annuel avec la constatation que son bilan 2015 était «extrêmement positif». Il a particulièrement apprécié l’implication passionnée des éleveurs de toute la Suisse. Concrètement, il a par exemple loué l’engagement des syndicats d’élevage régionaux pour de l’organisation décentralisée de grandes manifestations, comme le concours des juments sélectionnées pour la première fois, et le Swiss Breed Classic pour la 3ème fois. La prise de conscience de la responsabilité des éleveurs a aussi été démontrée par l’acceptation de l’augmentation des cotisations de membres. «Une fois n’est pas coutume», une bonne nouvelle est pour une fois tombée de la part de la Confédération, avec l’augmentation de la contribution par poulain pour 2016. Après avoir énuméré les succès de chevaux CH dans le sport, et leur reconnaissance par les grands cavaliers sportifs, il a informé sur les prises de position sur les sujets politiques, et les consultations législatives y relatives. Ces divers points reflètent clairement le fait que la FECH agit de façon conséquente dans l’intérêt des éleveurs, mais aussi des chevaux de manière générale. Concernant les contingents d’importation, Michel Dahn dit: «D’une façon générale, ce contingent d’importation dont l’augmentation ne saurait en aucun cas être acceptée, est discutable car il accentue encore la disparité du coût d’une exportation par rapport à une importation.»

 

Une „partie douloureuse“

Le président FECH a qualifié d‘«échec personnel» le bilan de ses efforts, avec le soutien du comité et des membres, en vue d’une réunification des deux fédérations FECH et Cheval Suisse. C’est la partie douloureuse de ce rapport annuel. Des pas significatifs ont été faits de la part de la FECH, comme l’ouverture des épreuves Promotion, l’ouverture des finales d’Avenches aux chevaux de la deuxième fédération, partage des contributions fédérations pour les chevaux des propriétaires membres des deux fédérations et participation financière à la finale de Chevenez. Malheureusement, aucune volonté en vue d’une réunification n’est constatée de la part de la fédération Cheval Suisse.  La deuxième fédération préfère conserver ses petits privilèges plutôt que de travailler ensemble pour le bien commun de l’élevage du cheval de sport CH.

En réponse à une question sur le sujet en fin d’assemblée, Michel Dahn répondait de façon claire et nette : «dans de telles conditions, je ne vais plus perdre de mon temps avec le projet de réunification ».

 

Bonne gestion des finances

C’est avec de bonnes nouvelles que le chef des finances Christian Bürki a présenté les comptes 2015 de la Fédération, clôturés avec un résultat de Fr. 55'000.– de mieux que budgété. La dissolution de réserves prévue au budget n’ont été nécessaires qu’à hauteur de Fr. 20'000.–. Les résultats sont meilleurs qu’espérés dans de nombreux domaines. Les bons résultats financiers des Finales et une baisse marquante des frais administratifs y ont largement contribué.

Des revenus en hausse sont prévus pour 2016, avec des revenus supplémentaires dus à la modification de l’Ordonnance sur l’élevage (contribution pour poulains) et l’application de l’augmentation du montant de cotisation. Le budget a toutefois été établi avec précaution, car trois projets spéciaux devront être financés (mise à jour du site Internet, Jubilée du 20ème anniversaire de la FECH, assemblée générale de la WBSFH à Genève lors du CHI – dont la FECH est hôte). Christian Bürki a rappelé que dans tous les domaines, une analyse critique des dépenses était de mise. Les comptes et le budget ont été acceptés à l’unanimité.

 

Membres passifs dès 2017

L’assemblée a également accepté à l’unanimité la requête du comité pour l’introduction d’un statut de membre passif dès 2017, et donc la modification des statuts. Cette requête a été justifiée par le nombre croissant de personnes qui souhaitent continuer à soutenir la FECH, même s’ils ne participent plus activement à l’élevage. Pour ne pas perdre ces éleveurs intéressés et pour partie très expérimentés, il faut pouvoir leur offrir la possibilité de devenir membre passif. Avec une cotisation de membre inférieure de Fr. 50.- par rapport aux membres actifs, ils auront le droit de vote, d’élection et de requête à l’assemblée des membres. Contrairement aux membres actifs, l’adhésion à un syndicat régional n’est pas obligatoire. Les membres actifs auront dès 2017 2 voix à l’assemblée, et les membres passifs et sport une seule voix.

 

Elections et honneurs

Le président Michel Dahn ainsi que les membres du comité Philippe Horisberger (Dept. Sport), Hansruedi Häfliger (Dept. Elevage), Brigitte Bisig (Dept. Commercialisation) et Lilian Kiener (Président du CO du Championnat suisse des chevaux de sport CH) ont été réélus. Un nouveau membre a été élu au comité sous les applaudissements, en la personne de Elisabeth Joss (Elevage «Gübelihof»), Hindelbank. Elle reprendra le département Dressage.

Les adieux de Christian Bürki, qui quitte le comité ayant atteint la durée maximale d’un mandat au comité, limité à 12 ans. Elu au comité en 2004, il était responsable des finances. En 2009, il a repris également la vice-présidence de la fédération. Il a également fait partie du comité d’organisation du championnat suisse. Depuis 2014, il représente les intérêts de la FECH dans le conseil d’administration du NPZ/CEN Berne. Christian Bürki a connu des périodes mouvementées lors de son mandat. Quelques exemples: séparation de l’organisation faitière FSEC/VSP et mise en place d’un secrétariat propre à la FECH, dans une situation financière compliquée; traitement du dossier fiscal et l’exonération fiscale pour la FECH qui en a résulté; des discussions et négociations pas toujours évidentes, notamment avec l’Office fédérale de l’agriculture. Christian Bürki est éleveur de chevaux de dressage passionné. Depuis 1991, 28 poulains issus de son élevage ont été enregistrés au studbook FECH, dont 4 juments sélectionnées. Pour ses grands mérites, Christian Bürki l’assemblée l’a nommé membre d’honneur.

Sylvia Jufer a été élue au département élevage lors de l’assemblée extraordinaire en 1997. Dès 2004, elle était responsable du championnat national des poulains à Avenches. Elle tire aujourd’hui sa révérence, et en remerciement pour son grand engagement, elle est nommée membre d’honneur de la FECH. Sylvia Jufer s’est engagé dans de nombreux domaines en faveur de l’élevage CH. Elle était aussi étalonnière pour la station de monte du Haras National à Glovelier, et soutenait également des étalonniers privés. Elle a été présidente du Syndicat Jura Demi-Sang. Avec son mari Jean, la renommée de l’élevage «du Tabeillon» n’est plus à faire. 63 chevaux sont issus de cet élevage. 21 juments ont été enregistrées dans la catégorie Stud-book, parmi lesquelles une jument sélectionnées CH et une jument Elite Suisse. 26 chevaux avec le nom d’élevage „du Tabeillon“ sont enregistrés au registre Sport de la FSSE.La FECH a également fait ses adieux à Beat Fehlmann, expert test en terrain pour le saut en liberté 1997–2015, Prof. Gottlieb Ueltschi, spécialiste pour les évaluations radiologiques des étalons à l’approbation 1990–2015, Dr. Ruedi Wälti, membre de la commission vétérinaire 1996–2015, Walter Althaus, secrétaire de concours 2004–2015, ainsi que Iris Baeriswyl, secrétaire de concours 2007–2015.

Les honneurs de meilleurs éleveurs lors du Championnat suisse des chevaux de sport CH sont allés à Josef Wiggli, Seewen, élevage «vom Eigenhof» (33 points avec 5 chevaux), Martin Bannwart, Gunzwil, élevage «Athletic» (28 points avec 4 chevaux) et la famille Rizzoli, Genthod, élevage «du Roset» (27 points avec 4 chevaux). Au classement du Concours Complet, le vainqueur chez les chevaux de 6 ans est Viril Peccau CH (198 points) sous la selle de Melody Johner. Jean-François Johner de Lausanne est l’éleveur et propriétaire de ce cheval. Chez les chevaux de 7 ans et plus, Frimeur du Record CH remporte le titre avec 2132 points, également monté par Mélody Johner, qui est aussi sa propriétaire. Ce cheval est issu de l’élevage de Raymond Martin à Penthaz.

 

HIS.

 

L’introduction d’un statut de membre passif a été acceptée à l’unanimité.

L’introduction d’un statut de membre passif a été acceptée à l’unanimité.

Remerciements à Christian Bürki (au centre) qui quitte le comité (Brigitte Bisig à gauche, Michel Dahn à droite).

Elisabeth Joss de Hindelbank est le nouveau membre du comité Photos Sandra Leibacher.

Hommages de l’assemblée à l’annonce du décès de Michel Werly. Bild Elisabeth Weiland